Comment préparer une toile soi-même

toile-à-peindre - toile marouflée

La toile tendue est-elle idéale ?

Lorsque j’ai commencé à peindre sur toile, je me suis mis en quête d’un support idéal, bon marché et adapté à la technique que j’avais développée grâce au décor mural.

Beaucoup d’artistes peignent sur toile tendue, c’est un support traditionnel, reconnu, qui a l’avantage d’être léger mais qui a aussi quelques inconvénients…

Les inconvénients de la toile sur châssis

Je n’utilise pas les toiles tendues sur châssis pour différentes raisons :

  • Elles sont assez chères, elles limitent donc la productivité artistique
  • Elles sont sensibles aux variations de température et d’humidité, il faut donc les retendre régulièrement
  • La toile est trop molle et trop fragile pour pouvoir découper des pochoirs au cutter
  • L’épaisseur des châssis rend leur stockage assez volumineux et encombrant
  • Les cadres aux formats des châssis sont assez rares ce qui oblige à les faire encadrer sur mesure.

Une alternative : la toile marouflée faite maison

photo-toile-marouflée

Il existe une alternative, celle que j’utilise depuis des années et qui me permet d’obtenir des résultats toujours impeccables : une toile encollée (marouflée) sur un fin panneau de bois.

Cette technique est utilisée depuis longtemps dans le domaine de la restauration de tableaux pour solidifier des œuvres qui se sont dégradées avec le temps.

  • La toile marouflée est un support rigide, économique*, adapté à toutes les techniques.
  • Elle résiste aux découpes de cutter (pour les pochoirs) et les traits de coupes sont invisibles.
  • Elle se conserve très bien dans le temps si on la prépare correctement.
  • Elle est facile à encadrer parce que d’une part, les panneaux sur mesure s’adaptent aux cadres du marché, d’autre part, leur faible épaisseur rentre dans la feuillure de n’importe quelle baguette d’encadrement, ce qui simplifie leur fixation.

* économique si on réalise beaucoup de toiles d’un coup et que l’on considère le coût de revient par panneau.

Comment la réaliser soi-même ?

Voici la liste du matériel :

matériel-toile-marouflée

  • un bidon de colle blanche (5L)
  • un rouleau de toile de coton déjà apprêté de 2, 10m par 10 m
  • des panneaux de médium (MDF) de 3 mm d’épaisseur (pour une toile en dessous de 70 cm de côté)
    ou de 6 mm d’épaisseur (pour une toile d’une longueur supérieure à 70 cm).
    Pour les grandes dimensions, attention au poids !
  • un cutter
  • une marouflette (rouleau de caoutchouc)
  • un rouleau à peinture

La recette de la toile marouflée

Dans un premier temps il faut dérouler la toile par terre, la face à peindre contre le sol.

Ensuite on dépose les panneaux de MDF (ou médium) à plat en couvrant la surface de la toile de manière à ce qu’il y ait le moins de pertes possibles.

Entre chaque panneau l’idéal est de laisser une distance de 6 cm pour pouvoir couper la toile et laisser un bord de 3 cm tout autour de chaque panneau.

préparer-une-toile-marouflée

Une fois que les morceaux de toile sont découpés, il faut recouvrir de colle blanche toute la surface des panneaux y compris les tranches. Une fois sèche, la colle va empêcher toute infiltration d’eau.

Pendant le séchage, avec la même colle et toujours au rouleau à peinture, il faut passer une couche fine sur l’envers de chaque morceau de toile découpé. Cela va permettre de les imperméabiliser, de « fermer le support ».

Une fois que tout est bien sec, on applique une autre couche de colle blanche sur la plus belle face de chaque panneau, un à la fois, pour y coller la toile.

préparer-une-toile-marouflée-2

On dépose la toile délicatement sur le panneau qu’on vient d’encoller en se servant d’une marouflette pour faire adhérer la toile au support.

La marouflette doit écraser la toile sur le bois et chasser toutes les bulles d’air.

Pour bien l’utiliser, partez toujours du milieu du panneau pour aller vers les bords.

Ensuite on laisse sécher.

On retourne enfin le panneau et il ne reste plus qu’à découper au cutter les bords de la toile.

Félicitations, vous voilà avec une belle toile à peindre !

toile-marouflée

Autres articles intéressants :

5 Comments

  • Frank Gama

    Reply Reply 27 juillet 2016

    Bonjour Etienne, une chose à demander, peut-on utiliser de la toile de lin sur feuille de contre-plaquée de diverse épaisseur ? Je ne vois pas du tout ce que tu peux utiliser comme support pour tes toiles, désolé.
    L’astuce est bonne car moi aussi, avec les saisons la toile sur l’encadrement bouge beaucoup. Merci Etienne !

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 28 juillet 2016

      Oui, Frank tu peux utiliser de la toile de lin et du contre-plaqué mais pour ça il faut que tu encolles aussi le dos du tableau avec un tissu ou mieux : avec de la toile de verre. Ça évitera les déformations au séchage. Le MDF dont je parle dans la vidéo c’est du « médium », un matériau composite lisse, fait à partir de sciure de bois et de colle blanche. On en trouve dans presque tous les magasins de bricolage.

  • Frank Gama

    Reply Reply 28 juillet 2016

    Merci pour ta réponse Etienne, c’est gentil.

  • Fabien

    Reply Reply 9 septembre 2017

    Bonjour Etienne,
    quel(s) support(s) conseilles tu pour s’entrainer à l’aérographe quand on débute?
    Est ce que le papier pour imprimante suffit?
    Merci
    Fabien

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 9 septembre 2017

      Bonsoir Fabien, oui du papier en 80g (style papier d’imprimante) suffit pour pouvoir s’entraîner à l’aérographe. Essaye de trouver la ramette la moins chère possible. Je te conseille même de consacrer une ramette complète à ton entraînement pour maîtriser la gâchette et les divers effets de pulvérisation . Bon travail.

Leave A Response

* Denotes Required Field