Comment peindre des aurores boréales à l’aérographe

image-article-peindre-aurore-techniques-de-peintre

Dans cet article, je vais vous montrer comment peindre des aurores boréales à l’aérographe mais vous allez surtout apprendre comment peindre la transparence.

Depuis le moment où je me suis intéressé à la peinture, je me suis toujours demandé comment il était possible de peindre des sujets en transparence.

Pour moi, c’est quelque chose de tout à fait fascinant. J’ai essayé plusieurs méthodes, mais l’aérographe reste le meilleur instrument que je connaisse pour peindre la transparence même avec des encres acryliques.

Pour vous en faire une démonstration, j’ai réalisé un petit paysage imaginaire qui représente des aurores boréales.

Comprendre le phénomène des aurores polaires

Avant de commencer, je me suis un peu renseigné sur le phénomène des aurores polaires afin de mieux comprendre leur forme.

C’est un phénomène qui est dû à des vents solaires qui entrent régulièrement dans l’atmosphère. Les vents solaires sont chargés de particules et ce sont les champs magnétiques au pôle Nord et au pôle Sud de la Terre qui donnent à ces particules, la forme d’un rideau lumineux.

aurora borealis

Aurores vues de l’espace – Image de la Nasa

Pour faire ce tableau, je n’avais pas d’images de référence mais je me suis servi de quelques notes que j’avais prises dans un carnet à croquis à propos de la forme et des couleurs.

Le tableau n’est pas très grand, il fait environ 16 x 20 cm.

La couleur dominante est un bleu vert profond et les aurores se détachent avec des couleurs vives de rouge magenta, de jaune, de bleu et de turquoise.

Ne manquez pas la vidéo du tutoriel

La liste du matériel utilisé

Voici le matériel que j’ai utilisé pour le réaliser :

  • Un aérographe double action avec une buse de 0,3mm, le Iwata HP-C Plus, branché à un compresseur silencieux.
  • Une feuille de papier toilé Canson – Figueras de 16,5 x 20,5 cm
  • Les peintures Createx Auto Air transparentes de la série 4200 avec les 7 couleurs suivantes :

bleu canard 4240, bleu 4241, violet 4247, rouge magenta 4245, jaune primaire 4231, noir transparent 4249, blanc semi-opaque 4201

  • Du ruban de masquage
  • Un pinceau Sépia Déco 8520 N°2 de chez Raphaël
  • Un crayon aquarelle blanc Stabilo All 8052
  • Une règle
  • Une brosse à dents
  • Un petit plateau tournant
  • Du papier brouillon
  • (et un sèche-cheveux)

Préparer les couleurs du tableau

Pour commencer, j’ai préparé dans des petits pots les couleurs du ciel :
4 mélanges de peinture bleu vert.

  1. bleu vert moyen transparent
  2. bleu vert clair opaque
  3. bleu vert intermédiaire opaque
  4. bleu vert foncé transparent

L’avantage de travailler avec des peintures transparentes sur un fond blanc, c’est d’avoir le maximum de luminosité et de profondeur dans les couleurs. C’est pour ça que je commence souvent par elles.

Ce sont ces mêmes couleurs transparentes qui deviennent opaques dès que j’y ajoute du blanc. De cette manière, je décline le bleu vert moyen pour créer une gamme de couleurs cohérente.

Peindre le ciel en dégradé

Je commence par peindre le ciel avec le bleu vert moyen aux 2/3 de la feuille en passant deux couches.

Le fait de travailler en transparence permet aussi d’intensifier la couleur en passant plusieurs couches au même endroit.

Je termine le bleu vert moyen en dégradé sur la feuille blanche.

Je pulvérise ensuite la couleur la plus claire de la gamme, le bleu vert éclairci et opacifié avec du blanc.

Je commence en bas de la feuille et je remonte en dégradé sur la première couleur.

Entre les deux couleurs, j’applique un bleu vert un peu moins clair qui me sert de couleur intermédiaire.

01-peinture-aerographe-techniques-de-peintre

Pour unifier ces deux couleurs, je vaporise à nouveau le bleu vert clair sur la partie basse du tableau.

J’ajoute encore du contraste avec du bleu vert foncé transparent sur la partie haute du ciel.

02-peinture-etoiles-techniques-de-peintre

Le sèche-cheveux me permet de stabiliser rapidement toutes les couches de peinture avant de passer à la suite.

Avec une brosse à dents et de la peinture blanche pure, je peins quelques étoiles.

03-peinture-ligne-horizon-techniques-de-peintre

Je délimite la ligne d’horizon avec une règle en plastique qui ne me sert qu’à la peinture.

Je peins un léger dégradé sous la ligne d’horizon avec le bleu vert foncé transparent en prenant soin de cacher avec une feuille de papier le reste du ciel.

Je place ensuite quelques vagues avec un pinceau trempé dans de l’alcool à 90° puis je cache la mer pour m’occuper des aurores boréales.

04-peinture-aerographe-main-levee-techniques-de-peintre

Les aurores boréales ressemblent à un rideau. Avec un crayon aquarelle blanc, je dessine les ondulations et les plis du rideau.

Ce tracé me sert de repère pour commencer la peinture à main levée.

Les aurores boréales sont avant tout un phénomène lumineux.
Le blanc pur me permet de rendre cette lumière, et il permettra aussi de faire apparaître les couleurs chatoyantes par transparence.

En prévision de l’arrivée des couleurs, je n’hésite pas à exagérer les stries lumineuses pour que la couleur soit la plus vive possible.

C’est aussi dans ce but que j’utilise des couleurs pures, c’est à dire très intenses et sans aucun mélange.

Une fois que tout est sec, je commence à poser les couleurs les unes à côté des autres en les faisant se chevaucher légèrement. Je les place dans cet ordre :

  • violet
  • rouge magenta
  • jaune
  • bleu vert
  • bleu marine

07-peinture-aurores-boreales-jaune-techniques-de-peintre

Le phénomène des couleurs transparentes

Je voudrais attirer votre attention sur un phénomène qui peut se produire avec les couleurs transparentes.

08-peinture-aerographe transparente-techniques-de-peintre

Voyez par exemple, ici, j’ai chargé le godet de l’aérographe avec un bleu vert transparent, mais quand je pulvérise cette couleur sur un rouge magenta, c’est du bleu marine qui se forme.

Quand je pulvérise la même couleur sur du jaune primaire, c’est du vert qui apparait, c’est tout à fait normal me direz-vous, mais il est bon de s’en souvenir pour ne pas faire d’erreur.

Toujours avec le bleu vert transparent qui est la couleur dominante du ciel, « j’enterre » les couleurs à certains endroits.

Pourquoi faire ça ?

Pour faire une transition entre le ciel et les aurores et aussi pour donner du volume à la forme des rideaux.

Redonner de la lumière aux aurores

Les couleurs ont complètement absorbé la lumière blanche du début et il est important maintenant d’en ajouter quelques touches aux endroits les plus clairs.

La lumière vient du bord et s’estompe progressivement dans le ciel.

J’accentue encore les contrastes avec du bleu marine transparent puis du bleu vert transparent.

09-peinture-aurores-boreales-details-techniques-de-peintre

C’est seulement à la fin, quand les contrastes sont suffisamment marqués, que j’apporte quelques détails au pinceau pour donner de la netteté au sujet principal.

Les aurores boréales sont terminées

Je m’occupe maintenant de la mer.

Dans une feuille de papier, je découpe des formes de vagues pour m’en servir de cache volant.

Je reste dans les tons bleu vert et j’applique la couleur intermédiaire sur le cache en le déplaçant d’une manière aléatoire.

Cette couleur sombre crée de l’épaisseur aux vagues.

Pour délimiter un peu plus la ligne d’horizon, j’accentue la différence de couleurs entre la mer et le ciel en pulvérisant un bleu vert clair opaque au-dessus de la surface de la mer.
Je me sers de la même couleur pour éclairer la surface des vagues

La juxtaposition clair/foncé donne aux vagues un effet de contre-jour.

Pour montrer qu’il s’agit d’une mer polaire, je prévois d’ajouter la silhouette de quelques icebergs et glaciers sur la ligne d’horizon.

Utiliser les caches volants pour peindre

10-peinture-aerographe-cache volant-techniques-de-peintre

Là encore, le papier me sert de cache volant.

Je le déchire soigneusement pour lui donner la forme des icebergs, je les place un à un dans la composition et, tout en cachant la mer avec la règle en plastique, je leur applique un léger voile de peinture bleu-vert foncé transparent.

Les icebergs les plus éloignés sont les plus clairs, et inversement, les plus sombres sont plus proches de nous.

Enfin, j’enterre un peu la base des blocs de glace avec le bleu vert clair opaque pour donner un effet de brume à la surface de l’eau.

En regardant le tableau, je m’aperçois que les vagues sont trop régulières.

J’arrange le problème en variant un peu leur taille et leur forme.

11-aerographe-main-levee-techniques-de-peintre

Pour finir, je peins quelques scintillements colorés à la surface de l’eau comme si les couleurs des aurores boréales s’y reflétaient.

Le tableau est terminé !

tableau-aurores-boreales-techniques-de-peintre

Aurores boréales – acrylique sur papier toilé – 20,5 x 16,5 cm

J’espère que cela vous inspire et que même au-delà de l’exemple que je vous ai montré aujourd’hui, vous pourrez tirer parti de cette technique dans vos projets.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur les outils que j’utilise habituellement, vous avez toujours la possibilité de télécharger gratuitement le livret « 55 outils pour développer votre technique » en inscrivant votre adresse e-mail et votre prénom dans le formulaire ci-dessous.

À tout de suite !

Autres articles intéressants :

7 Comments

  • emmanuel richard

    Reply Reply 12 janvier 2017

    cool à lire et très interessant

  • thunder

    Reply Reply 12 janvier 2017

    Superbe!! Et très bien expliqué !! Merci, je vais tester, ça me plait.

  • michel maldera

    Reply Reply 13 janvier 2017

    Vraiment une super vidéo complète et bien expliqué, BRAVO !! je suis preneur s’il y a d’autres vidéo par la suite.

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 18 janvier 2017

      Il y en aura d’autres Michel, pas de soucis. Il faut juste le temps de les faire…

  • véran

    Reply Reply 15 janvier 2017

    Bonsoir Etienne,

    Ah !!! super une nouvelle vidéo.

    Je suis content.

    Toujours captivante.

    Pour les couleurs, puis-je utiliser des acryliques transparentes en couleurs de base, pour l’instant je ne suis pas très achalandé en couleurs.
    Dans ce cas là, quels seraient les mélanges à faire ?

    Pour la vidéo il en faudrait presque une seconde juste avec les images et la musique !!!

    Bon, ça veut dire qu’il faut continuer.

    Merci et bonne année.

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 18 janvier 2017

      Oui, Véran, tu peux utiliser les couleurs que tu as. Essaye quand même de trouver du blanc pour opacifier les couleurs transparentes. Je t’encourage aussi à faire des tests ! Il y a toujours plusieurs chemins possibles pour arriver à un résultat…

  • Didier

    Reply Reply 17 janvier 2017

    Bonjour Etienne

    Bravo pour ce tableau et merci pour le partage.

    Didier

Leave A Response

* Denotes Required Field