Comment trouver l’inspiration ?

trouver-l-inspiration-techniques-de-peintre

La question de l’inspiration est une question qui interpelle les artistes de tous les temps, c’est un sujet qui intéresse les hommes depuis la création du monde.

Pourquoi est-ce un sujet qui interpelle tant de créateurs ?

Sans doute à cause du mystère qui l’entoure, de la difficulté à délimiter clairement ses contours et sans doute, à cause de la fascination qu’il provoque.

Cette fascination est d’autant plus grande qu’il nous est impossible de maitriser l’inspiration ou de se l’approprier, car, par nature, elle porte en elle quelque chose qui nous dépasse…

Bien des artistes ont pourtant essayé de trouver leur muse qui serait une source intarissable d’idées lumineuses… mais souvent sans succès.

Je vous propose de trouver ensemble une approche plus humble et plus respectueuse du mystère de l’inspiration pour arriver à l’approcher sans chercher à la posséder.

Dans ces lignes, je vais vous faire part de mon expérience de peintre et de toutes les manières efficaces qui m’ont permis de retrouver l’inspiration lorsqu’un voile obscur s’était sournoisement dressé entre elle et moi.

J’espère de tout cœur que les conseils que vous allez trouver dans cet article vous seront profitables et qu’ils vous aideront à sortir de la nuit du doute dans laquelle nous plonge si profondément la peur de la page blanche…

En manque d’inspiration ?

Quel artiste, quel peintre peut dire ne s’être jamais retrouvé installé à sa table de travail, devant une feuille blanche, comme paralysé et bloqué, dans l’incapacité de mettre sur le papier une seule idée, de produire un seul croquis ni de sortir quoi que se soit d’original ?

Aucun, je suppose…

Cela nous est déjà arrivé à tous au moins une fois dans notre vie. C’est une expérience douloureuse qui risque de nous enfermer dans la peur de ne plus jamais pouvoir créer.

J’ai moi-même vécu cette expérience éprouvante ; elle est arrivée au moment où je m’y attendais le moins.

Laissez-moi vous la raconter brièvement.

J’ai perdu l’inspiration après un échec…

inspiration-apres-echec-techniques-de-peintre

Une grande galerie parisienne m’avait fait la promesse de consacrer une exposition entière à mon travail puis, sans raison apparente, elle s’était rétractée au dernier moment, prétextant ne s’être jamais engagée auprès de moi et faisant place à un autre artiste.

J’avais travaillé durement en vue de cette exposition et placé beaucoup d’espoir dans les débouchés que cette galerie me faisait entrevoir.

Cette frustration et ce sentiment de trahison ont été le début d’une perte de confiance en moi.

Suite à ça, une série d’évènements en chaine m’a obligé à rechercher un emploi à temps plein et enfin, à arrêter de peindre…

C’est donc un échec qui pour moi a été le début d’un blocage artistique. S’en est suivi une remise en question totale de la place de l’art dans ma vie…

Pendant un bon moment, j’ai été paralysé, incapable de produire. Toute la confiance en moi avait été atteinte faisant place à la peur de renouveler un échec.

Peut-être vous êtes-vous déjà retrouvé dans une position similaire pour des raisons différentes, propres à votre histoire, mais…

Votre histoire d’artiste n’est pas terminée

Voilà une chose rassurante : l’expérience d’un blocage créatif est commune à bien des artistes, à bien des auteurs, des compositeurs de tous bords, de tous temps, tous arts confondus.

Elle est vécue aussi par tous ceux qui, bien que temporairement figés dans leur créativité, ont encore au fond d’eux-mêmes, de grandes et magnifiques choses à exprimer et à partager.

Si tel est le cas, l’histoire pourrait-elle se terminer ainsi ? Certainement pas !

Sans doute que même les plus grands créateurs, ceux qui inspirent aujourd’hui tant d’autres artistes, se sont eux aussi retrouvés un jour dans la situation, en apparence si désespérée, d’être en panne d’inspiration.

Fort heureusement, ces mêmes personnes, peut-être vous, ne sont pas prisonnières de cet état passager !

Au contraire, même dans la nuit, malgré les sentiments troublés qui les assaillent, elles sont encore capables, mais d’une manière cachée, de sentir l’Élan Créateur revenir au galop, mais tout doucement… Car il arrive sans un bruit, presque toujours incognito.

Soyez patient, nous reparlerons de l’Élan Créateur un peu plus tard…

En quête d’une inspiration nouvelle

inspiration-paysage-techniques-de-peintre

Vous êtes unique ! Vous ne ressemblez à personne d’autre.

Cette simple affirmation permet de comprendre qu’il vous est, par définition, impossible de ne pas créer quelque chose de tout à fait original et de personnel dans vos œuvres.
Comprenez-le bien et croyez-le !

J’ai remarqué que souvent un blocage vient d’un évènement traumatisant.
Peut-être vous êtes vous perdu en chemin, avez-vous renié une partie de vous-même pour vous conformer aux autres.

Ou bien, par manque de vigilance, vous vous êtes engagé malgré vous, sur une voie qui ne vous ressemble pas. Peut-être encore, vous êtes-vous laissé dominer par la peur ou par la critique.

Quoi qu’il en soit, il est important de retrouver au fond de vous-même qui vous êtes vraiment.

Je vais maintenant faire la liste de quelques moyens, glanés sur la route, pour retrouver l’inspiration en période de blocage.

J’en ai listé trois que j’ai découverts et que j’utilise moi-même.

1) Retrouver l’inspiration par l’émerveillement

« Avez-vous remarqué que chaque brin d’herbe est d’un vert différent ? » Erickson

J’ai déjà expérimenté que l’inspiration était en étroite relation avec notre capacité à nous émerveiller des choses qui nous entourent.

Je dis ça dans le sens où quand on s’émerveille de quelque chose, on y reconnaît une réalité qui est plus grande que soi.

Et bien sûr, tout ce qui est plus grand que soi est capable de nous inspirer et de nous attirer vers lui. C’est humain, mais c’est une bonne chose dont il faut pouvoir tirer avantage.

La nature : une source d’inspiration perpétuelle

Quand on parle d’une réalité qui est plus grande que soi, la nature en est un exemple parfait. Combien d’artistes, de designers se sont inspirés de la nature et s’en inspirent encore aujourd’hui ?

La nature est une source d’inspiration perpétuelle, elle permet de porter un regard toujours neuf sur les choses créées. J’ai souvent besoin de me sentir relié à elle.

Elle regorge de formes et de couleurs que même les esprits les plus imaginatifs ne pourraient inventer.

Par exemple, James Cameron et les créateurs du film AVATAR ont créé l’univers fantastique de la planète Pandora à partir de formes existant dans la nature qu’ils ont surdimensionnées pour les porter à l’écran.

Le résultat semble être né d’un esprit extrêmement créatif, c’est certainement le cas, mais quand on sait que c’est la nature qui était le point de départ, on ne peut que s’en émerveiller davantage.

À défaut de pouvoir se balader sur la planète Pandora, une balade en forêt, en montagne ou sur la plage, les sens en éveil et un bloc de croquis à la main sont souvent une occasion de stimuler la créativité et de faire germer un tas de nouvelles idées.

2) Retrouver la confiance en soi

Quand il s’agit de retrouver la confiance en soi, je pense en particulier à ceux qui ont été écrasés dans leur art par le poids de la critique ou du jugement.

Montrer son travail, c’est à chaque fois prendre un risque : celui de confronter une partie de soi avec le grand public. En effet, on ne se cache pas quand on crée, on s’expose beaucoup soi-même !

Mais pour moi, il y a un deuxième risque qui n’est pas moins grand, c’est celui d’adopter le point de vue de personnes qui vous ont critiqué, parfois même avec les meilleures intentions et d’apporter à ce point de vue plus d’importance qu’il ne devrait.

Donner à ce point de vue une importance plus grande que votre propre critique d’artiste risque de figer votre créativité.

Pour remédier à ça, voici une liste non exhaustive des petites choses qui m’aident personnellement à retrouver la confiance en moi :

1) Relire les commentaires encourageants de mon livre d’or

Bien souvent, en exposition, je dispose un livre d’or sur lequel les visiteurs peuvent s’exprimer librement, dans un endroit tranquille (eux aussi ont besoin de trouver l’inspiration).

J’incite les gens à y écrire quelques lignes. La plupart de ces petits textes sont des témoignages touchants et précieux.

Le simple fait de relire les commentaires de ce livre d’or me remet tout de suite en phase avec moi-même, avec mon inspiration et avec ce que mon travail peut apporter de bon aux autres.

2) Rédiger une page d’écriture libre

ecriture-pages-du-matin-techniques-de-peintre

Ça, c’est un exercice que j’ai tiré du best-seller de Julia Cameron : « Libérez votre créativité ». Dans son livre, l’auteur nous parle de ses fameuses « pages du matin ».

Dans cet exercice, il s’agit d’écrire trois pages de cahiers manuscrites tous les matins pendant une période donnée.

Le contenu de ces pages, c’est simple : tout ce qui vous passe par la tête !
Voici ce qu’en dit elle-même Julia Cameron :

« […] Vous devez laisser votre main glisser le long de la feuille et noter tout ce qui vous vient à l’esprit, rien n’est trop insignifiant, trop bête, trop stupide ou trop étrange pour être exclu. […] Personne n’est autorisé à lire vos pages du matin. Vous-même ne devez même pas les lire avant huit semaines environ. »

Cette technique qui permet entre autres de prendre de la distance avec votre vécu, a déjà fait ses preuves pour beaucoup d’artistes dans tous les domaines, pas seulement des écrivains, mais aussi des plasticiens, des peintres et des sculpteurs.

Je vous recommande la lecture ce livre, il y a du bon à prendre à l’intérieur.
Vous pouvez vous le procurer ici : Libérez votre créativité

3) Prendre une décision

Certaines fois, l’inspiration manque parce qu’on ne sait ni quoi faire, ni dans quelle direction aller.

La chose qui me réussit le mieux dans ces cas-là c’est de prendre une décision, même toute petite, de m’y tenir et de voir venir.

On a coutume de dire que « l’appétit vient en mangeant », et aussi de dire « l’inspiration donne rendez-vous à notre table de travail », je pense que c’est vrai.

Alors, même si on ne se lance pas dans un grand chef-d’œuvre, le fait de commencer à travailler sur un petit projet peut faire naître de nouvelles idées et réveiller en nous l’envie de traiter un sujet d’une manière à laquelle nous n’aurions pas pensé avant.

4) Se décentrer de soi-même

« Créer est le seul domaine où il faut se déposséder pour s’enrichir. » Malcolm de Chazal

Le danger quand on est en panne d’inspiration, c’est d’être obsédé par cette situation, de ne penser qu’à ça, le jour et la nuit, au point de négliger ses proches et ceux que l’on aime.

Dans ces moments-là, il est bon de réagir, de se décentrer un peu de soi-même en faisant quelque chose pour quelqu’un, gratuitement et sans arrière-pensée.

Un geste ou un service simple qui rendra la vie plus agréable à une autre personne vous aidera sans doute à modifier la perception que vous avez de vous-même, à sortir de votre morosité et à vous remettre dans un état d’esprit de disponibilité aux bonnes idées.

5) Respirer : inspiration et expiration

J’ai toujours été frappé par le double sens du mot « inspiration ». Je me dis qu’il doit y avoir un rapport entre les deux.

Quand on inspire, on fait rentrer de l’air frais dans les poumons. De la même manière, quand on est inspiré par quelque chose, on fait rentrer des idées fraîches dans l’esprit.

Quand on expire, on fait sortir l’air des poumons. Cette expiration ressemble au moment où l’on sort quelque chose de soi, où l’on crée à partir des choses qui nous ont inspirés.

Un jour je suis tombé sur un article qui parlait des bienfaits de la cohérence cardiaque. La cohérence cardiaque est à la base un outil de gestion des émotions par la respiration, mais on lui prête aussi des vertus thérapeutiques nombreuses et variées.

Notamment le fait de procurer une meilleure clarté mentale, un meilleur sommeil, une meilleure capacité de prise de décision, autant de facteurs qui peuvent favoriser l’inspiration artistique.

Cette technique simple consiste à inspirer pendant 6 secondes, expirer pendant 5 secondes,
au calme, le dos droit en se concentrant sur le souffle.

La pratique se fait 3 fois par jour : le matin au réveil, 4 heures plus tard et dans l’après-midi. Elle permet de réguler le rythme des battements du cœur.

Si la cohérence cardiaque vous intéresse, vous pouvez la pratiquer en regardant cette vidéo :

ou en installant une application sur un appareil mobile comme l’une d’entre elles :

Apple : CardiaSync
Androïd : Ma Cohérence Cardiaque

Vous pourrez me dire plus tard si cette pratique a eu pour vous des effets bénéfiques…

L’Élan Créateur

elan-createur-techniques-de-peintre

L’Élan Créateur est un principe de vie dont nous faisons partie. Quand nous créons, nous participons à cet élan créatif.

Maintenant, je vais tenter de vous décrire ce que tout artiste est appelé à vivre au plus fort de sa créativité, en pleine inspiration :

L’excitation est si forte qu’elle nous met en route.

Nous nous installons dans un coin tranquille, déballons le matériel nécessaire et nous mettons à l’ouvrage sans plus tarder.

Un état d’exaltation et de bien-être s’est emparé de nous. C’est comme une ivresse positive qui garde notre esprit détendu et nos idées claires.

À mesure que nous avançons, pourtant conscients des choses qui nous entourent, absorbés, mais sereins, nous sommes devenus étrangers au temps qui passe.

Inlassables et satisfaits, nous fusionnons avec la matière, tandis qu’autour de nous, le monde extérieur se fige.

Enfin, nous comprenons que notre travail a cessé d’être du travail : un habit de fête est venu le métamorphoser.

L’activité dans laquelle nous nous impliquons avec entrain sollicite tout notre être.

Loin d’en ressentir la fatigue, nous sommes entièrement ordonnés et mobilisés à cette tâche qui a saisi nos sens, notre intelligence et notre sensibilité.

L’inspiration est en vous, elle ne peut pas vous quitter car, tout comme elle, vous faites partie de l’ordre naturel de la vie qui est une grande énergie créatrice.

 

Cet article fait partie d’un carnaval d’articles sur le thème de l’inspiration, proposé et organisé par Christophe Michoux du blog : L‘art de la peinture

Découvrez la liste des participants qui ont écrit sur le même thème en suivant les liens ci-dessous :

Christophe Michoux du blog : L’art de la peinture

Rénata du blog : lesimages2renata.com

Pierre Petergame du blog : latelierdepierre69.com

Cindy Barillet du blog : artiste-animalier.com

Thierry Crignon du blog : www.nabismag.fr

Jérôme du blog : dessinercroquer.com

Autres articles intéressants :

4 Comments

  • Christophe

    Reply Reply 31 mars 2016

    Bonjour Etienne,
    c’est un excellent article, inspirant et très complet. Un super point de vue.
    Le conseil que j’ai aimé le plus, c’est notre rapport avec l’univers. En créant on devient à notre tour créateur 🙂

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 31 mars 2016

      Merci Christophe, content que ça te plaise, c’est grâce à toi que j’ai écrit cet article.
      A bientôt

  • Maryk

    Reply Reply 11 décembre 2017

    Merci pour ce bel article qui m’a bien aidé !
    Très agréable de se sentir moins seul dans cet état…

    Bon courage pour vos activités artistiques futures!

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 12 décembre 2017

      Bonjour Maryk,
      je suis sûr que vous avez encore de belles choses au fond de vous qui ne demandent qu’à être révélées…

Leave A Response

* Denotes Required Field