Quel aérographe choisir ?

quel-aerographe-choisir-techniques-de-peintre

Quel aérographe choisir parmi la multitude de produits proposés sur le marché ? C’est une question que l’on me pose souvent et je comprends que, pour quelqu’un qui débute, la tâche est loin d’être aisée ! Essayons d’y voir plus clair…


Je vais vous faire part de mes propres critères de choix tirés de mon expérience personnelle.
Mais, parce que l’aérographe que je choisirais ne sera peut-être pas celui que vous choisiriez vous, voici d’abord quelques points de repère pour vous aider à trouver celui qui vous conviendra le mieux.

Les conseils que je vais vous donner pourront vous servir tout le temps, même si les modèles d’aérographes sont amenés à évoluer.

Les différents types d’aérographes

Avant de pouvoir choisir, il faut connaitre ! Et essayer de s’y repérer un peu…
Étudions donc ensemble les différents types d’aérographes que le marché nous propose…
Dans les modèles les plus courants, on distingue :

Les aérographes simple action

On les appelle « simple action » parce qu’en actionnant leur bouton poussoir, ils libèrent à la fois de l’air et de la peinture sans aucune modulation possible. À part la distance avec le support, il n’y a pas beaucoup de maitrise du jet de peinture.
Il en existe de deux sortes :

  • Les aérographes simple action à mélange externe
  • Les aérographes simple action à mélange interne

Les aérographes simple action à mélange externe

aerographe-simple-action-melange-externe-aspiration-techniques-de-peintre

 

Un aérographe simple action à mélange externe est un aérographe relativement basique dans son fonctionnement.
Son principe ressemble à celui du pulvérisateur à deux tuyaux dans lequel on souffle pour appliquer un fixatif sur un dessin.

pulverisateur-fixatif-techniques-de-peintre

Vous avez sûrement déjà vu ça quelque part…

 

Il est dit « à mélange externe » parce que le mélange air/peinture (l’atomisation) se fait à l’extérieur de la buse de l’aérographe : il en résulte une pulvérisation plus grossière qu’avec un aérographe à mélange interne.

Les aérographes simple action à mélange interne

aerographe-simple-action-melange-interne-gravite-techniques-de-peintre

Ils sont un peu plus travaillés que les premiers, leur finition est meilleure, mais le principe reste le même : on ne contrôle pas le débit d’air séparément du débit de peinture.

D’une manière générale, les aérographes simple action à mélange interne ou externe sont faifs pour pulvériser des surfaces importantes comme pour faire un fond ou appliquer un apprêt.

À leur aspect, on pourrait les confondre avec les aérographes double action.
Attention à ne pas vous tromper.

Les aérographes « double action »

Les aérographes « double action » sont les plus utilisés dans la peinture artistique, car ils permettent une très grande maîtrise et une finesse parfaite de pulvérisation en dissociant le débit d’air et le débit de peinture.

Une gâchette remplace le bouton poussoir. Quand on appuie sur cette gâchette, l’air comprimé se libère du compresseur puis, en la tirant en arrière (tout en restant appuyé), on fait venir progressivement la peinture.
C’est ce type d’aérographe que je décris dans l’article : L’aérographe, l’outil qu’il vous faut.

Il en existe de deux sortes :

  • Les aérographes « double action » par aspiration
  • Les aérographes « double action » par gravité

Les aérographes « double action » par aspiration

aerographe-double-action-par-aspiration-techniques-de-peintre

On les reconnait généralement à leur réservoir de peinture qui se situe à côté du corps de l’aérographe, légèrement en contrebas ou en dessous.

Les réservoirs de ces aérographes sont généralement assez grands ce qui permet une pulvérisation plus importante sans faire le plein de peinture trop souvent. Sur ces modèles, c’est le passage de l’air comprimé à l’intérieur de l’aérographe qui crée une aspiration.

Cet appel d’air fait remonter la peinture par un tuyau jusqu’à la buse où se produit l’atomisation de la peinture.

 

Les aérographes « double action » par gravité

aerographe-double-action-gravite-techniques-de-peintre

Leur différence est basée sur la manière dont la peinture arrive jusqu’à la buse. Ils sont munis d’un réservoir placé au-dessus du corps de l’aérographe, soit au centre, soit sur le côté. Comme la peinture est plus haute que la buse, elle la rejoint tout simplement par gravité.

Ok, c’est bien beau tout ça, mais quel aérographe choisir ?

Partons du principe que, si vous êtes ici, c’est la peinture artistique qui vous intéresse.
Mais si vous êtes un maquettiste passionné de modélisme, ne partez pas! Ce que vous allez lire ci-dessous va vous servir aussi.

La peinture artistique demandant une maitrise parfaite du geste et du débit de peinture, c’est bien sûr l’aérographe double action qui répondra le mieux à nos attentes.

Un double action est préférable pour peindre des effets d’ombre et de dégradés de couleurs, il permet d’être plus à l’aise dans les détails et de donner des effets de réalisme convaincants.

Mais là encore, un choix s’impose parmi les modèles disponibles sur le marché.
On trouve des aérographes double action munis d’un ensemble « buse, aiguille et chapeau » de tailles différentes : 0,2 mm – 0,3 mm – 0,4 mm – 0,5 mm – 0,6 mm…

Quelle taille de buse+aiguille choisir pour mon aérographe ?

Vous vous en doutez, la réponse dépend de votre propre utilisation de l’aérographe mais pour choisir, il faut savoir que :

  • Plus l’ensemble « buse+aiguille » sera fin, plus la pulvérisation sera fine, plus vous pourrez travailler dans le détail et moins vous pourrez réaliser de larges fonds. (comme peindre un ciel par exemple)
  • Plus l’ensemble « buse+aiguille » sera fin, plus la peinture que vous utiliserez devra être adaptée, fine en pigments et moins vos besoins en air comprimé seront importants.
    cone-pulverisation-fin-aerographe-techniques-de-peintre

Et à l’inverse :

  • Plus l’ensemble « buse+aiguille » sera large, moins vous pourrez travailler le détail de vos sujets et plus il vous sera facile de peindre des larges surfaces et des fonds.
  • Plus l’ensemble « buse+aiguille » sera large, plus vous aurez de liberté dans le choix du type de peinture à pulvériser et plus vos besoins en air comprimé seront importants.
    cone-pulverisation-large-aerographe-techniques-de-peintre

Avec tout ça, vous avez compris qu’il ne peut y avoir de réponse toute faite au choix de l’aérographe, car chaque cas est différent.

Voici cependant un petit tableau qui vous montre un rapport entre les différents éléments cités plus haut

tableau-buse-aiguille-aerographe

Prenons un exemple

Il se peut que vos besoins soient divers et que vous vouliez pouvoir à la fois peindre des fonds et des sujets détaillés avec des peintures différentes. C’est tout à fait légitime !

Dans ce cas, vous vous orienterez sans doute vers un modèle d’aérographe avec buses et aiguilles interchangeables.
Mais vous le ferez en ayant conscience que votre besoin en air comprimé variera aussi en fonction de la buse que vous installerez sur l’aérographe.

Cet aspect nous renvoie au choix du compresseur, mais ceci est le sujet d’un autre article

Autrement dit, un peintre qui souhaite peindre un grand tableau entièrement à l’aérographe se servira par exemple d’une buse+aiguille de 0,6 mm pour faire son arrière-plan en utilisant une peinture standard.
Puis, il se servira ensuite d’une buse+aiguille de 0,3 ou 0,2 mm
pour peindre les parties les plus détaillées de son tableau en utilisant une peinture plus fine en pigments et plus adaptée à ce type de buse.

C’est clair pour tout le monde ?

Aérographe par aspiration ou par gravité ?

Par aspiration

Comme nous l’avons vu, l’aérographe par aspiration est muni d’un réservoir pivotant sur le côté ce qui permet de travailler avec une plus grande flexibilité dans les zones difficiles à atteindre ou même de pouvoir peindre à la verticale (par exemple au plafond).

Ses autres points forts sont :

  • La bonne visibilité de ce qu’on fait (la vue n’est pas gênée par le réservoir)
  • La facilité de changer de couleur en changeant de réservoir.
  • La possibilité de travailler avec une grande quantité de peinture.

Ses points faibles sont :

  • Dès qu’on s’arrête de pulvériser, la peinture retombe dans le réservoir ce qui ne facilite pas la reprise d’un trait quand on s’arrête et reprend le travail.
  •  Il faut une certaine pression pour créer l’aspiration ce qui rend plus difficile les effets à basse pression d’air.

Par gravité

L’aérographe par gravité est adapté à tous les types de formats et permet une plus grande précision.

Ses points forts sont :

  • Un temps de réaction instantané pour acheminer la peinture jusqu’à la buse.
  • La reprise facile d’un trait quand on s’arrête et reprend le travail.
  • Un travail à faible pression d’air
  • Une économie en peinture (la gravité permet de pulvériser jusqu’à la dernière goutte de peinture !)

Ses points faibles sont :

  • Une moins bonne visibilité que par aspiration
  • Un nettoyage complet du godet entre chaque couleur

Voici encore un critère de choix que je trouve important

Sur certains aérographes double action, il y a une molette à leur extrémité. C’est ce qu’on appelle la « butée de recul de l’aiguille »
butee-de-recul-aerographe-techniques-de-peintre

À quoi ça sert ?

Cette molette sert à doser précisément l’arrivée de peinture dans la buse en empêchant la gâchette de reculer plus loin que voulu. En vissant ou dévissant cette molette en cours de pulvérisation, vous bloquez l’arrivée de peinture à un certain débit. Cela permet de stabiliser la largeur d’un trait.

Cette fonction de butée de recul de l’aiguille est donc pour moi un réel critère dans le choix d’un modèle.

Quelle qualité et quel prix pour un aérographe ?

On devine bien que toutes les offres ne se valent pas, car c’est vrai pour tout ce qu’on achète. Alors comment s’y prendre pour choisir ?
Pour moi il est clair qu’investir dans du bon matériel tout de suite n’est pas une perte d’argent si vous considérez l’aérographie sérieusement !

Vous pouvez trouver un bon aérographe pro et solide pour environ 170 €

Par pitié, 😥 ne cédez pas à la tentation d’acheter un aérographe à 30 € !
Ce serait une perte d’argent pure et simple. Il vous faut un bon aérographe, simple et solide qui vous permettra de commencer sur des bonnes bases en diminuant le risque de vous décourager.

En tout cas, voici mes critères :

Choisir une marque qui a fait ses preuves parmi les plus grandes sur le marché :

  • Harder and Steenbeck – fabrication allemande
  • Hansa – fabrication allemande
  • Badger – fabrication américaine
  • Paasche – fabrication américaine depuis 1904
  • Aztek – fabrication américaine (mais initialement Kodak)
  • Iwata – fabrication japonaise
  • JPL – aérographe – fabrication française

Généralement, ces marques utilisent des matériaux d’excellente qualité, leurs modèles sont costauds et fiables.

Attention à toutes les marques bon marché de fabrication chinoise qu’on trouve partout sur le net et qui risquent de ne durer que quelque mois, le temps de vous décourager de l’aérographe à tout jamais… On en a toujours pour son argent !

Ne confondez pas pour autant une fabrication chinoise et une fabrication japonaise – rien à voir – l’acier et le savoir-faire japonais sont très réputés tandis qu’une fabrication chinoise est souvent synonyme de contrefaçon pour un marché de masse. Si vous le pouvez, sortez de la masse !

Pouvoir trouver facilement les pièces de rechange

Malgré vos efforts et vos précautions, il se peut qu’une pièce casse. Vous devez pouvoir la retrouver facilement en pièce détachée. Assurez-vous que votre revendeur peut vous les fournir sinon, vous risquez d’être ennuyé…

Un assemblage simple

Sur certains aérographes (chez Iwata par exemple) la buse est vissée sur le corps. Une petite clé est alors fournie dans l’emballage. Selon moi, ce type d’assemblage n’est pas idéal pour les raisons suivantes :

  • Le nettoyage complet de l’appareil n’est pas facile
  • Si on serre trop fort la buse, le pas de vis peut se casser à l’intérieur de l’aérographe (c’est du vécu !)
  • Si on perd la clé…On est mal…

 

buse-visee-aerographe-iwata-hp-c-plus-techniques-de-peintre

Iwata est une référence incontournable et ses produits sont excellents; toutefois, je préfère la simplicité de montage des aérographes de chez « Harder and Steenbeck »: la buse est simplement sertie entre le corps et le chapeau sans pas de vis.

 

aerographe-evolution-buse-ideale-techniques-de-peintre

Cet article se termine, il était plus long que prévu, mais, quand je le relis, je m’aperçois qu’il y avait pas mal de choses à aborder ! J’espère que vous êtes maintenant bien armés pour passer à l’action.

Je vous propose même une double-action 😉

Je viens de décrire mes propres critères en fonction de mon expérience, mais j’aimerais aussi connaître les vôtres !

Faites-moi part de vos avis, de votre expérience ou de vos interrogations dans les commentaires ci-dessous.

Si vous désirez en savoir plus sur l’aérographe, je vous invite à visionner cette vidéo de démonstration dans laquelle je vous montre les étapes de création de deux petits tableaux peints à l’aérographe, avec des commentaires sous-titrés ainsi que la liste du matériel utilisé.

airbrush-techniques-de-peintre

Autres articles intéressants :

49 Comments

  • Claude Jobin

    Reply Reply 18 novembre 2015

    Bonjour Etienne,

    Merci pour ces informations qui sont très utiles. J’ai récemment acheté par e-Bay un ensemble de marque Professionnal Emporium comprenant les trois pulvérisateurs dont vous faites mention: 1 double action 2mm, 1x3mm et un de 5 mm à action simple. Je ne sais pas si c’est un problème ou si c’est normal mais lorsque la pression d’air descend sous les 2 bars (30psi), le compresseur arrête et repart continuellement; plus la pression baisse, plus l’intervalle entre le temps d’arrêt et de départ est rapproché. Avez-vous une quelconque indication à ce sujet?

    Merci pour vos informations…

    Claude Jobin

  • perrin-bonnet

    Reply Reply 3 décembre 2015

    Bonjour Etienne,

    Vraiment super comme sujet, j’adore.
    Pour tout dire, je fais de l’aéromodélisme et je commence à m’équiper petit à petit pour faire du trompe-l’œil car dans le domaine on est fort mais vous les peintres vous l’êtes encore plus.
    Et en fait c’est ça que je recherche.
    Quelques exemples : lignes de rivets, cocardes, salissure, peintures usées et le choix est immense.
    Donc pour en revenir au choix de mon matériel j’ai un compresseur meca deco d’un aéro double action mecafer.
    Par contre, pour la peinture à utiliser dans ce domaine c’est un énorme fossé que je ne peux pas franchir tellement le choix est vaste.
    Si vous pouvez me donner une perche pour pouvoir traverser. D’avance je vous en remercie.
    Dans l’attente je vous souhaite une bonne journée.

    Mr Perrin

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 5 décembre 2015

      Bonjour,
      Merci pour votre message, je comprends que vous soyez un peu perdu dans le choix des peintures à utiliser mais il faut savoir qu’on peut passer beaucoup de sortes de peintures différentes dans un aérographe y compris les peintures spécialement conçues pour le modélisme à condition d’utiliser les diluants adaptés. La meilleure manière de trouver sa peinture idéale reste le test ! Néanmoins, la peinture CREATEX que je recommande sur le blog est applicable sur tout support; de plus, elle est diluable à l’eau et non toxique. Vous pouvez donc l’utiliser sans problème pour le modélisme. Prévoyez tout de même un apprêt sur vos pièces. Bonne suite 🙂

  • Romain

    Reply Reply 10 janvier 2016

    Petite question, pouvons-nous pulvériser de l’apprêt et du vernis à l’aérographe?
    Y a t-il des produits spéciaux… ?
    Merci beaucoup. Romain.

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 11 janvier 2016

      Bonjour Romain, oui on peut pulvériser de l’apprêt à l’aérographe avec une buse et une aiguille assez large mais il faut savoir que souvent, les apprêts contiennent des particules abrasives qui auront tendance à user la buse et l’aiguille prématurément. Mieux vaut alors travailler au pistolet à peinture ! Ils sont plus adaptés. Les vernis n’ont pas ce problème mais tout dépend de la taille de la surface à vernir. Attention toutefois, les vernis font beaucoup de brouillard de pulvérisation. Bonne suite

  • Lilie

    Reply Reply 2 mars 2016

    Bonjour,
    Merci pour ces éclaircissements, je vais débuter dans le monde de l’aéro donc côté matériel je sais ce que je vais prendre mais c’est pour la peinture que ça coince, en effet je souhaite faire de la peinture décorative sur guitare et ma question c’est est ce possible de peindre sur un vernis déjà présent et quelle type de peinture utiliser qui puisse garder son éclat dans le temps et surtout qui supporterait les couches de vernis.
    Je ne sais pas si je suis clair dans mes propos si vous avez besoin d’informations complémentaires n’hésitez pas 🙂
    Merci et bonne journée à vous.

    • Bonjour Lily, merci pour ta question. C’est une très bonne question (et je te remercie de l’avoir posée).
      Je connais un spécialiste des guitares qui fabrique ses propres guitares. Je sais que c’est un domaine assez pointu et qu’il ne faudrait pas qu’un ponçage pour une décoration n’altère le son de la guitare. Je me renseigne auprès de lui avant de te répondre. A bientôt

  • Fabrice

    Reply Reply 10 mars 2016

    Bonjour,
    Merci pour votre exposé sur les aerographes, j’y vois désormais plus clair.

    Quand vous dites à propos des simples action: »en actionnant leur bouton poussoir, ils libèrent à la fois de l’air et de la peinture sans aucune modulation possible. », ne peut on pas moduler l’air envoyé par une pression + ou – forte sur le bouton poussoir comme sur un pistolet à peinture?

    Merci

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 10 mars 2016

      Merci Fabrice, honnêtement non, on ne peut pas moduler la pression d’air uniquement avec le bouton poussoir d’un Aérographe simple action. De toute façon, même avec un double action, la meilleure façon de régler la pression, c’est par le régulateur du compresseur. Bonne journée

  • alain

    Reply Reply 30 mars 2016

    j’ai tout lu et je pense y voir un peu plus clair, mais il est vrai que c’est un peu compliqué pour le choix
    pensez vous que pour débuter, ce matériel a un bon rapport qualité prix?
    http://www.ebay.fr/itm/Peinture-Kit-Compresseur-Aerographe-Airbrush-1-6HP-9cc-Pistolet-Art-Tatouage-/321435123726?hash=item4ad706c00e:g:LwQAAOSwI-BWH2Vv

    merci pour votre aide
    cordialement
    Alain

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 30 mars 2016

      Bonjour Alain, c’est assez surprenant de voir tout ce qui est proposé dans le kit pour le prix demandé. Ne vous attendez pas à « un bon rapport qualité prix » surtout en ce qui concerne l’aérographe lui même. Je demande à voir… Maintenant, si vous débutez avec ce matériel, ce n’est pas un gros investissement que vous perdez en cas de casse… Le seul conseil utile que je pourrais vous donner, c’est de ne pas vous décourager en cas de difficultés et de comprendre qu’à l’avenir, avec un meilleur matériel vous aurez de meilleurs résultats.
      Bonne journée

  • patrick

    Reply Reply 31 mars 2016

    Une question toute simple que je n’ai jamais vue aborder dans les forums: Peut-on acheter un aérographe (pour peindre des dioramas) et le brancher sur un compresseur de garage type commun,castorama, leroy merlin, avec 50L de réserve,avec pression réglable. Je vois toujours les aérographes vendus avec leurs compresseurs mais on ne dit jamais s’ils sont « adaptables » à des compresseurs « normaux ». Merci pour votre réponse.

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 31 mars 2016

      Oui Patrick, c’est tout à fait possible, il suffit de placer un adaptateur sur le compresseur. On peut placer par exemple un coupleur(double sortie) avec un embout standard 1/8 et un embout 1/4 pour aérographe sur l’autre. Ça marche très bien…

  • patrick

    Reply Reply 31 mars 2016

    Ah! merci pour cette réponse rapide. Enfin, c’est maintenant clair, je vais pouvoir investir tout mon argent dans un aérographe seul. Je vais regarder ce soir si je peux adapter un raccord 1/8. j’espère que Casto en vend.
    Encore merci, et au fait, toutes les explications du début de forum sont très claires et précises. Ce sont des questions que tous les débutants comme moi se posent, je vais donc essayer de trouver un aéro dans les 200€ dans toute l’offre qui existe sur le marché… Je ne sais vraiment pas quoi prendre.
    P.B

  • Pietrons

    Reply Reply 4 avril 2016

    Bonjour,

    Je pratique l’aéromodélisme (avion) et je voudrais peindre mon modèle qui fait 1m de long et 1m30 d’envergure (les ailes font environ 18cm de large).
    Le peindre à la bombe rajoute beaucoup de poids (un ami l’a fait et a utilisé 3 bombes !!!).
    Je pensais donc à l’aérographe. D’après vos explication, je serais tenté de choisir un double action avec une aiguille de 0,6 mm. Ca vous semble correct?

    D’autre part j’ai un petit compresseur qui sort du 2,5 bar (il servait pour les aérosols de mes enfants). Je pensais donc le réutiliser pour faire mes débuts. Ca pourrait convenir pensez-vous.

    Pour être précis, mon but est de mettre une couche de fond uniforme sur mon modèle et ensuite de faire l’un ou l’autre dessin. Ce ne sera pas du grand art pour commencer.

    Merci d’avance pour vos précieux conseils
    Alexandre

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 7 avril 2016

      Bonjour Alexandre,
      oui, un double action avec une aiguille 0,6 mm me semble tout à fait correct. Si tu dois peindre une plus grande surface, tu pourras opter pour un modèle de pistolet à peinture avec une aiguille 0,9 mm ou 1 mm.
      Pour le compresseur, 2,5 bar c’est un minimum, pense à regarder l’article sur les compresseurs : http://www.techniques-de-peintre.fr/aerographe/compresseur-aerographe/
      Ce qui est important dans ton cas, c’est d’avoir une bonne cuve d’air.
      Bon courage !

      • Pietrons Alexandre

        Reply Reply 8 avril 2016

        Merci Etienne,

        J’ai également un compresseur avec une cuve de 6L d’entrée de gamme qui me sert à souffler des pièces ou a gonfler les pneus de voiture. Cela pourrait-il faire l’affaire dans un premier temps? Pour voir si j’accroche à cette discipline…

        Merci en tout cas pour ces conseils
        Bonne journée,
        Alexandre

        • Etienne Delvarre

          Reply Reply 8 avril 2016

          Oui, ça fera l’affaire, pas de problème. Bon chantier !

          • Pietrons Alexandre

            Reply Reply 8 avril 2016

            Merci

  • patrick

    Reply Reply 8 avril 2016

    Juste un mot sur le tutoriel sur le fond étoilé et la goutte d’eau. Bravo, bravo, et bravo…. Enfin une vidéo qui va à l’essentiel, claire, avec tout ce qu’il faut savoir…. Mais étant un futur débutant (je n’ai encore rien acheté)je ne comprends pas ce que veut dire noir transparent, orange transparent…. c’est juste le fait de ne pas insister avec l’aérographe? ou il y a des peintures qui sont transparentes. Excusez mon ignorance. Je vais aller voir sur le site maintenant. Continuez et bravo pour les musiques qui vont avec …
    Cordialement
    P.B

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 8 avril 2016

      Bonjour Patrick, c’est une très bonne question ! Ma réponse est : les deux…
      Oui, il existe des peintures transparentes que j’utilise et dont je parle dans la vidéo des gouttes d’eau.
      Ce sont celle-ci :http://www.techniques-de-peintre.fr/cpt
      Mais, c’est vrai qu’une peinture opaque devient relativement transparente en la diluant suffisamment.
      D’autre part, on peut créer un voile transparent avec n’importe quelle peinture en n’insistant pas trop avec l’aérographe.
      Vous voilà armé pour bien débuter !

  • Fiumara

    Reply Reply 31 mai 2016

    Bonjour et félicitations pour toutes ces informations d’une grande richesse et d’une telle simplicité, que c’est un réel plaisir à lire.
    J’envisage très sérieusement l’achat d’un aérographe, non pour de l’art qui est votre niveau, mais plutôt pour la réalisation de leurres de pêche que je réalise en bois. Actuellement je les peins avec un pistolet et de la peinture automobile (je profite de mon beau-frère carrossier).
    Mon expérience avançant à petit pas, je trouve maintenant ce principe assez précis. Des petites questions me viennent à l’esprit: peux-t-on utiliser un aérographe sur un gros compresseur ? La peinture automobile est-elle compatible avec cet appareil ?
    (en relisant les Questions/réponses, j’ai une partie des solutions). Je repars lire le sujet sur les compresseurs. Un grand merci pour votre partage

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 13 juin 2016

      Bonjour Fiumara,
      oui, on peut utiliser un aérographe sur un gros compresseur, (voir plus haut dans les commentaires…)
      La peinture pour carrosserie est celle qui donne les meilleurs résultats à l’aérographe, cependant, elle est aussi très toxique ce qui nécessite des bonnes protections respiratoires et une bonne ventilation.
      Merci pour ton message !

  • dorian

    Reply Reply 8 juillet 2016

    bonjour Etienne et merci pour les explications je voudrais un double action par gravité pour la peinture artistique mais le choix est trop grand.
    les marques HARDER & STEENBECK, iwata et Paasche me paraissent bien j’aimerais me tourner vers elles, mais j’ai du mal a percevoir les différences des gammes qu’ils proposent.

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 9 juillet 2016

      Bonjour Dorian,

      Oui, je comprends, ça reste dur de choisir… Tu parles de peinture artistique mais tu fais quoi exactement ?

      Ce que j’apprécie vraiment chez HARDER & STEENBECK c’est la possibilité de changer de buse et d’aiguille selon le travail à faire. Encore aujourd’hui, je sais que je choisirais un modèle de chez eux. Et pourtant, je connais aussi Iwata…

      Les marques que tu cites sont toutes excellentes donc c’est vraiment une question de choix…

      Par expérience, je sais aussi que les personnes qui achètent chez une de ces marques deviennent fan de la marque ! Il est donc difficile d’être vraiment objectif.

      Une autre manière de choisir, c’est de trouver un modèle particulier qui correspond à un besoin spécifique.

      Voilà pourquoi il faut être très clair sur l’utilisation qu’on veut faire de son aerographe.

  • Daniel

    Reply Reply 26 août 2016

    Bonjour à tous,

    Si je peux apporter ma modeste contribution,et étant quasiment un « collectionneur » d’aérographe (j’adore cet instrument), je vous livre mes impressions. j’ai des aérographes dans les 3 marques : paasche (talon, vision), H&S(infinity)et iwata (HP-CH et HP-BH) et voici mon classement :
    1 : Iwata. Certes la buse et fragile mais le rendu, la fluidité de la peinture sont incomparables. La maîtrise (pour les modèles ayant une valve MAC) est excellente. Quant à la buse, il faut être plus délicat c’est tout.
    2 : H&S. Pas loin derrière Iwata quand même! Moindre fragilité de la buse c’est vrai.
    3 : paasche. Robuste certes mais travail plus grossier selon moi.
    Bien cordialement à tous

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 26 août 2016

      Bonjour Daniel, l’avis d’un collectionneur passionné est intéressant.
      Merci pour la contribution !

  • ghislain kern

    Reply Reply 13 septembre 2016

    Bonjour,Etienne;je fais du graff’ sur meubles(buffet,frigo…)et sur les textiles,je travaille avec des feutres,pinceaux et de la peinture pébeo.J’aimerais bien me mettre a l’aerographe,vos conseils sont géniaux et la video apporte plus de compréhension sur les choix et l’usage du materiel.Merci

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 13 septembre 2016

      Super Ghislain ! Content que mes conseils te servent. L’aérographe est un outil qui demande un peu de pratique mais qui est génial une fois les bases maîtrisées. Je t’encourage !

  • Fab

    Reply Reply 6 octobre 2016

    Bonjour, bravo et merci pour le partage du savoir…
    Je réalise depuis plusieurs mois maintenant le faucon millenium de chez DeAgostini et j’arrive à l’étape crucial de la peinture de coque qui fait tout de même 80 cm d’envergure. Il s’agit de la coque inférieure et elle arrive à point nommé pour débuter en aéro. Mais voilà je suis perfectionniste et je m’arrache la tête pour choisir le matériel. Après avoir visionner des tutos, des avis, des démos j’eus trouvé un Aztek’A4702 (donc la version plastique) qui se différencie par son poids mais aussi par la simplicité de nettoyage mais je me suis rendu compte aprés recherche que cela reste du plastique et donc pas de très bonne qualité malgré la renommée d’Aztek. Pour le compresseur j’ai compris, moi même travaillant dans la haute pression je mesure l.importance de la qualité des raccords (rapides c’est le mieux pour éviter d’user les filetages), des fléxibles et du filtre pour évacuer l’humidité de l.air comprimé. Bref l’Aztek sort à 78€ mais je ne suis plus trés sûr de ce produits maintenant, le connais tu ? J’ai beaucoup de travail à réaliser, (d’où la cuve avec le compresseur, 3l suffisent ?), sur cette maquette dont le weathering, le but étant de s’approcher au mieux de la maquette originale créée par ILM pour la saga. Pour la sous couche j’ai choisi la Tamiya AS20 en bombe d’ailleurs conseillé par un ancien d’ILM, je n’ai pas osé la DOA par aéro. Désolé pour le pavé… merci d’avance.

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 10 octobre 2016

      Salut Fab, j’ai lu ton pavé…(lol) Pour répondre simplement, je ne connais pas assez le Aztek pour pouvoir te répondre. Si tu peux, optes pour un modèle simple et fiable en métal qui ne risque pas de te décevoir dans le temps. Choisi une buse 0.3 ou 0.4mm et entraine toi à maîtriser ton aérographe sur plusieurs feuilles de papier brouillon avant de te lancer sur ta maquette (surtout si tu débutes). Une cuve de 3l me semble suffisante si tu travailles par intermittence. Pour le reste, tu as l’air déjà bien documenté. Maintenant, il faut juste se lancer ! Bon courage à toi.

  • Corinne

    Reply Reply 3 novembre 2016

    Bonjour Étienne,

    Merci pour vos explications.
    Je me suis fait prêter un aérographe Artesania latina . J’ai voulu le nettoyer et lorsque j’ai dévissé la buse, le pas de vis s’est cassé 🙁
    Il n’y a pas de mode d’emploi!
    Vous en avez fait également les frais, votre expérience pourra surement m’aider!
    Pourriez vous me dire s’il est possible d’enlever le pas de vis cassé et d’acheter uniquement une nouvelle buse ou s’il faut changer l’aérographe?
    Merci pour votre aide.

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 4 novembre 2016

      Bonjour Corinne,

      J’ai tout essayé pour enlever le pas de vis à l’intérieur de l’aérographe. Finalement, je pense avoir réussi avec un cure dent en bois. J’ai appuyé dessus pour lui faire prendre la forme du pas de vis et puis j’ai pu le dévisser comme ça.
      J’espère que ça va marcher aussi pour toi.
      Bon courage.

  • mary

    Reply Reply 9 novembre 2016

    bonjour Etienne ,
    je suis à la recherche d’un aérographe pour émailler et décorer des statuettes en grès. Il faut que l’aérographe résiste aux émaux qui sont abrasifs, le mieux serait que la tête de pulvérisation soit en bronze.
    mais je n’en trouve pas , pouvez-vous m’aider ?
    merci pour votre aide
    cordialement

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 10 novembre 2016

      Bonjour Mary, oui les émaux sont abrasifs; c’est pourquoi la plupart des sculpteurs utilisent plutôt des pistolets de finition pour travailler l’émail. Mais si vous avez vraiment besoin d’un aérographe spécial, je vous invite à prendre contact avec JLP Aerographes France. Ils fabriquent des aérographes spécifiques. J’espère qu’ils pourront vous trouver une solution.
      Voici leur coordonnées :

      Rue du Martinet
      39250 Mignovillard
      contact@aerographe.com
      http://www.aerographe.com

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 15 décembre 2016

      Mary, j’ai aussi trouvé ça : pistolet aérographe LEBARON Mod 4 sur ce site :
      http://www.artisanatetloisirs.fr/pistolets.html
      Le matériel semble être adapté aux émaux abrasifs

  • quentin

    Reply Reply 19 décembre 2016

    Bonjour Etienne
    tout d’abord merci pour les infos qui sont très utiles pour les débutants comme moi . je me lance dans la custom de sneakers et je souhaite savoir si la peinture angels s’adapte à l’aéro je pense que oui avec un bon mélange je voudrais être certain . Par hasard me conseillez vous un modèle d’aéro en particulier ?
    merci d avance
    cordialement

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 20 décembre 2016

      Bonjour Quentin, pour être franc, je ne connais pas la peinture « angels ». Avez-vous un lien vers une présentation du produit ? Je regarderai de plus près… Pour les sneakers, vous pouvez utiliser la peinture tous supports Molotov ici :
      https://www.urban-painters.com/couleurs-primaires-one4all-30ml.html
      Si vous voulez commander par ce site, voilà un code de parrainage pour gagner 5€ dès 50€ d’achat : UP-9228-3QI32

      C’est valable aussi pour tous ceux qui liront ce commentaire…

      Sinon, je n’ai pas d’aérographe à conseiller, je préfère vraiment que chacun choisisse mais en connaissance de cause.

      A plus tard

  • LE DIAGON

    Reply Reply 8 mai 2017

    Bonjour,

    Je dois repeindre 30m de fer forgé et j’ai pensé à l’aérographe. Un simple pistolet peignant d’avantage les vides que le métal, cela est guère économique et écologique (et il faut protéger dure!!)
    La lecture de votre article me conforte dans le choix de l’aérographe pour la qualité du travail, mais au regard de son utilisation finale, je ne me retrouve pas dans le choix du type de matériel (je fais davantage dans la « barbouille » que dans le dessin de précision). Pouvez vous m’aider dans le choix des types de matériels appropriés.

    Cordialement
    D. LE DIAGON

    • Bonjour,
      Peut-être qu’un aérographe simple-action conviendrait au travail que vous voulez faire mais si vous voulez plus de maîtrise, un double-action serait préférable.
      Je vois deux choses importantes à prendre en compte si vous choisissez un double-action: une buse minimum de 0,3 mm et un godet à peinture suffisamment grand pour avoir une certaine l’autonomie.
      Le modèle le plus approprié que je connaisse, c’est le Iwata Revolution BCR (par aspiration) qui est équipé d’une buse de 0,5 mm et d’un godet de 28 ml : http://www.techniques-de-peintre.fr/iwa-rev-bcr
      Avec ça, vous pourrez vraiment maîtriser le jet de peinture pour ne pas gaspiller la peinture.
      Tous les modèles de la marque Iwata sont de très bonne qualité.
      Bonne journée

      • Thibault

        Reply Reply 1 juillet 2017

        Bonjour, je me retrouve un peu dans le même cas de figure : je restaure des vélos et d’une part je ne trouve pas toujours les couleurs ou qualités voulues en bombe et d’autre part j’ai bien peur qu’avec un pistolet le jet soit trop large.
        Du coup après lecture de tes articles j’envisage l’achat d’un aérographe double action par aspiration avec un bocal orientable sur le côté (si possible avec une bonne capacité) et j’aimerais savoir ce que tu me conseilles, éventuellement comme modèle mais aussi surtout concernant la taille de la buse, sachant que c’est pour appliquer des couches monochromes sur des tubes de 3 ou 4 cm de diamètre maximum.
        Je te remercie pour toutes les infos que j’ai déjà pu trouver ici !

  • arnaud

    Reply Reply 9 juin 2017

    Bonjour,

    Avec mon frère nous souhaiterions investir dans un aérographe de qualité pour débuter mais qui nous durera dans le temps avec un budget d’environ 200 euros .
    Cependant nous sommes novice dans la discipline.
    Adeptes du portrait réaliste au crayon, l’aérographe conviendrait parfaitement pour nous.

    Ainsi d’après ce que j’ai lu sur la page il nous faudrait un aerographe double action par gravité
    Ce pack est il correct ? https://www.aerographediscount.fr/pack-harder-steebeck-ultra/2631-pack-aerographe-ultra-two-in-one-compresseur-rm-2600-4039868005229.html

    Sinon avez vous un pack du genre à conseiller pour notre cas ?

    De plus ce pack de nettoyage est il nécessaire ? https://www.aerographediscount.fr/pack-mld-product-rm-100/7221-product.html

    En effet j’ai vu quelques videos , du produit a vitre et eau demineralisé , puis desbrosses pour les dents suffiraient ?

    Et pour finir quelles sont les peintures pour débuter, je veux dire par la pour faire des essais et éviter de se ruiner dans de la grande qualité ?

    Merci d’avance
    Cordialement
    R.ARNAUD

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 10 juin 2017

      Salut Arnaud,

      trés bonne décision d’investir dans du bon matériel dès le début. Bravo !
      Le « Ultra » de chez Harder & Steenbeck est un très bon modèle pour débuter.
      Oui, je te le recommande parce qu’il a toute la qualité et la finition de la marque allemande H&S.
      http://www.techniques-de-peintre.fr/ultra

      Pour le prix je comprends que tu sois intéressé par le compresseur du kit, effectivement ça permettra de
      « bricoler » au début, mais pour peindre il vous faudra rapidement, ton frère et toi passer sur un modèle à
      réservoir d’air, c’est indispensable. Tu peux lire l’article que j’ai écrit à propos des compresseurs, ici :
      http://www.techniques-de-peintre.fr/aerographe/compresseur-aerographe/

      Pour moi le minimum requis c’est un modèle comme celui-là :
      https://www.aerographes-services.com/-compresseur-silencieux-double-pistons-double-switch-avec-cuve-c2x11437762
      Mais le must (à bain d’huile) c’est celui-là : http://www.techniques-de-peintre.fr/cs6l

      Le pack de démarrage n’est pas indispensable. La station de nettoyage est intéressante, j’en ai une
      même (http://www.techniques-de-peintre.fr/st-net) elle sert sans problème de support pour
      aérographe. Les brosses dentaires et l’alcool ménager suffisent au nettoyage complet.

      Pour les couleurs, tu peux t’entraîner avec de l’encre Colorex Aquarelle si c’est juste pour te familiariser avec la gâchette… Mais dès que tu voudras faire un portrait, il te faudra passer aux encres pigmentées comme L’Aerocolor de chez Schmincke, elle est super (sur papier) : http://www.techniques-de-peintre.fr/aerocolor

      Bon démarrage, au plaisir…

      • Arnaud

        Reply Reply 12 juin 2017

        Bonjour,

        Tout d’abord merci pour votre réponse très complète et votre attention à l’égard de mon cas.
        J’ai regardé les compresseur avec cuves….

        Serait il possible de nous proposez un ensemble total avec aerographe et compresseur, pour les mêmes raisons que le messages précédent mais avec un budget de 300 euros ?

        Merci d’avance

        • Etienne Delvarre

          Reply Reply 12 juin 2017

          J’aimerais bien, Arnaud… Mais je ne suis pas revendeur de matériel. Il va falloir chercher un peu de ton côté… À plus.

  • Leufroy Willy

    Reply Reply 18 juillet 2017

    Bonjour.
    Merci pour cet article ultra complet!
    J’ai une petite question cependant, je compte m’orienter vers un aéro Harder & Steenbeck Evo 2 in 1 avec un compresseur avec cuve de 3l pour mes maquettes auto.
    Je pense également partir sur de la peinture Zero Paint qui, apparemment, est une des marques les plus réputées en terme de qualité de finition.
    Je débute dans l’aérographie mais étant convaincu également qu’il faut partir sur de bonnes bases j’aurais aimé avoir votre avis.
    Merci d’avance et bonne continuation!

    • Etienne Delvarre

      Reply Reply 20 juillet 2017

      Bonjour Willy,
      la peinture Zero Paint est sûrement très bonne mais c’est une peinture à solvant. On peut avoir de très bon résultats avec une peinture à l’eau du genre Createx AutoAir. Pour ma part, j’évite le solvant plus plus possible! Bonne suite

Leave A Response

* Denotes Required Field